Calendar Girl - Mars - Audrey Carlan

Publié le par Kyarah

Ma note : 15/20

Bonjour, bonjour,

Même si j'ai quelques réticences sur cette saga, me revoilà avec le 3ème tome des aventures (dans tous les sens du terme) de Mia.

Le Pitch ? Mia, pour rembourser la dette de son père, travaille comme escort girl/prostituée pour sa tante. 

Elle est louée pour 1 mois par des hommes extrêmement riches. Officiellement pour escort girl puisque la prostitution est interdite dans l'Etat où elle vit. Officieusement, elle obtient un bonus lorsqu'elle a des rapports sexuels avec son client.

Bref, ce mois-ci, pas de bonus puisqu'elle doit servir de fausse fiancée à un italien pure souche qui ne veut pas, qui n'ose pas avouer son homosexualité à sa famille.

Mon Avis ? Ce tome m'a plus plu puisque c'est mon anniversaire et qu'il n'y a pas ce côté prostitution ou plutôt le côté apologie de la prostitution. Même si, là encore, ces clients sont riches, beaux, gentils toussa toussa.

Après cela reste une saga à lire avec intervalle. J'ai lu les 2 premiers tomes à la suite et déjà ça commençait à me lasser car ça reste la même chose.

Mia arrive chez un homme beau, riche, gentil, généreux et elle couche avec, non pas pour l'argent, mais par envie, par amour puis elle est triste de repartir s'envoyer un autre type pour de l'argent.

Même si certains côtés me dérangent, cela se lit très vite et très bien. Du coup, ça reste sympa.

Ce qu'il faut en tirer ? Pour ce tome, il faut en retirer que même si on est en 2018, cela reste parfois compliqué de faire un coming out surtout dans des milieux machos, masculins. Mais que malgré tout, cela vaut la peine de s'avouer, de montrer son vrai soi pour  pouvoir profiter de ses sentiments.

Que se cache peut parfois aussi faire du mal à l'autre que l'on cache et que l'on aime.

Bref, pour le thème, je le conseille. (Même si évidemment il y a un million de livres abordant ce thème et bien plus aboutis et évolués...)

 

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article