Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Héritiers - Tome 1 - La Princesse de papier - Erin Watt

Publié le par Kyarah

Ma note ? 15/20

Bonjour,

En allant au salon du livre de ma région, j'ai discuté avec une dévoreuse de livres comme moi et elle m'a parlé de cette saga. Ca m'a intrigué et du coup, au retour, je m'y suis attaquée.

Le Pitch ? Ella a une enfance compliquée, déménagement en déménagement au fil des envies et des aventures de sa mère. La voilà, arrivée dans une nouvelle école pour démarrer une nouvelle vie.

Sauf que. Sauf que débarque Callum Royal. Il vient lui annoncer qu'il est son tuteur légal et l'emmène avec elle pour une vie de château...une vie royale... ahah.

Une vie de luxe où elle va devoir encore se battre pour faire sa place parmi les 5 fils de son bienfaiteur.

Mon Âvis ? Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu ce genre de roman romantique... du coup ça m'a plus. J'ai fini le tome 1 rapidement et attqué le tome 2 à la suite.

J'avais un peu peur qu'elle s'envoie en l'air avec tous les frères ce que j'aurais trouvé glauque. Ce n'est pas le cas. Après les relations dans la fratrie et les relations père-fils sont quand même bizarre, pas hyper saines.

Mais ça reste sympa à lire et je ne me suis pas ennuyée.

Ce qu'il faut en tirer ? La richesse ne rend pas forcément la vie plus facile... Finalement, ils ont des problèmes comme les autres. Leur immense richesse leur rend finalement la vie plus compliquée et fausse beaucoup de chose. Car ils le voient comme un fardeau.

Ils ne profitent pas de la chance de ne pas avoir à se poser de question quand ils veulent acheter quelque chose. Ils retiennent juste le poids que cela peut être parfois d'être dans une famille ultra riches, ultra connue et qui dirige la ville.

Ils oublient qu'une famille pauvre subirait les mêmes soucis .... l'argent en moins.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Too Late - Colleen Hoover

Publié le par Kyarah

Ma note ? 13/20

Bonjour,

A mon grand bonheur, j'ai vu que cette romancière que j'adore avait sorti un nouveau roman. A la base, cette histoire était un bouche-trou, uniquement sur Wattpadd. En fait, quand elle était bloquée sur une histoire, qu'elle avait le syndrome de la pâge blanche, elle écrivait celui-là à côté.

Il est beaucoup plus sombre et n'était pas du tout destiné à sortir au grand jour.

Et puis, elle a fait lire une partie à ses abonnés et ils ont aimé. Le voilà donc disponible.

Elle nous fait un petit avertissement où elle raconte tout cela. Elle explique bien qu'il est plus sombre et pas forcément adapté aux plus jeunes.

Il est vraiment tel qu'elle l'a écrit, y a des suites à la fin... plusieurs épilogues.

Le Pitch ? Sloan est une étudiante qui galère financièrement. Elle se retrouve embarquée dans une relation toxique pour pouvoir subvenir à ses besoins et ceux de sa famille.

Personne ne peut la sauver d'ici l'obtention de son diplôme. Alors elle serre les dents et fait comme elle peut pour survivre.

Et puis, elle tombe sur Carter.... mais pas de chance, il travaille avec son mec, Asa.

Malgré le dégoût que lui inspirent les affaires de ces hommes, elle est attirée par ce garçon...

Mon Avis ? Oui c'est plus sombre. Et on le sent dès le début, les mots sont plus crus, les scènes d'amour sont plus détaillées.

J'ai aimé l'histoire même si le style est différent.

Cela reste une histoire d'amour tortuées comme je les aime.

Le seul hic pour moi c'est la fin. Qui est vraiment tarabiscotée.

Je l'ai lu sur ma tablette et j'allais arrêter quand j'ai vu le mot fin. Mais sur l'écran, je voyais que j'en étais qu'à la moitié des pages...

Du coup, je continue et effectivement elle a rajouté des épiligues pour chaque personnages. Dans un ordre bizarre. Elle a rajouté des "avant" pour les personnages.

Bref, j'étais perdue. Ca partait dans tous les sens, en avant, en arrière...

Bref, j'ai pas aimé. Et ce, même si elle explique au début que ça part en sucette à la fin... et que c'était voulu de ne pas remanier le tout.

Ce qu'il faut en tirer ? Le politiquement correct voudrait qu'on dise que l'argent n'est pas important... après dans des situations comme la sienne, on fait comme on peut...

Elle n'a pas vu d'autres solutions alors qu'elle se faisait clairement manipuler.

Faut se méfier des bons samaritains.... des gens qui "veulent ton bien" mais t'empêche de tout de manière subtile. De cet homme qui te surveille de bien des manières pour t'empêcher d'être libre. Pour que tu ne comprennes pas à quel point, tu te fais avoir.

Elle écrit vraiment le manipulateur qui te force à rester, pour l'argent.

 

 

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

A la lumière du petit matin - Agnès Martin-Lugand

Publié le par Kyarah

Ma Note ? 19/20

Bonjour, bonjour,

J'ai repris le travail alors du coup, nouveau rythme... J'essaie de prendre le temps de vous écrire un post par semaine. Je pense que j'ai gentiment trouvé mon rythme.

Bref, ici, aujourd'hui et maintenant, je vous parle de ma dernière lecture.

Le Pitch ? Hortense partage son temps entre son école de danse ouverte avec ses meilleurs amis et sa liaison avec un homme marié. Elle pense qu'elle est heureuse mais petit à petit elle se retrouve à vivre une vie qui ne lui correspond pas et ce, dans tous les domaines.

Et paf. Un accident vient tout changer. Elle se retrouve à devoir finalement prendre des décisions qui vont dans le sens de sa véritable personnalité.

Mon Avis ? Alors même si la fin est courue d'avance, j'ai aimé. Ce que j'aime chez la romancière, c'est que ces livres ne sont pas plein de rebondissements, d'effets spéciaux, d'action mais que finalement c'est des histoires relativement normales et on peut s'identifier facilement.

J'aime la douceur de ses histoires.

Ce qu'il faut en tirer ? On peut attendre que la vie nous force à réfléchir... mais Est-ce vraiment la vie qu'on veut ? Si oui, pour de vrai, youpie. Sinon, que faire pour changer ça ? Dans quel domaine ? Comment. tout en retenant que tout est possible et qu'on mérite ce qu'il y a de mieux.

On choisit parfois la facilité, le confort de l'habitude même si cela ne nous rend pas heureux. Et pourtant.

J'ai démissionné de mon travail après 13 ans car l'entreprise restructurait le service. Mais cela faisait bien 3 ou 4 ans que j'en avais marre. Les 2 dernières années s'étant dégradées. J'ai attendu d'être poussée par la vie.

Alors oui la période de chômage a été difficile. Financièrement, moralement. Ecrire des lettres sans réponse, avoir des entretiens qui se soldent par un non etc.

Mais finalement après 6 mois, j'ai eu le job que je voulais. Dans le domaine qui me plaisait, salaire plus haut que ce que j'espérais et pensais ne pas obtenir, situé parfaitement, avec des collègues sympa.

Bref j'ai tout gagné. Finalement, on dramatise les conséquences d'un gros changement. Et même si j'étais convaincue que j'avais pris la bonne décision, j'avais peur. Peur d'avoir faire une bêtise mais maintenant je peux dire que c'était la meilleure chose que j'ai faite.

Alors je ne regrette rien. Je ne regrette pas d'avoir attendu qu'on me pousse dehors mais je me dis que maintenant je sais que les changements sont positifs et qu'il faut éviter de dramatiser car toutes mes peurs (de ne jamais trouvé de travail et encore moins qui me correspondaient sur tous les points étaient fausses.

Allez, prêts, partez !!

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Louise Hay - La méthode du miroir

Publié le par Kyarah

Hello,

Aujourd'hui, je ne vais pas vous livrer un avis sur un livre mais simplement vous raconter ma vie.

Pourquoi ? Nous sommes fin avril et la semaine prochaine, je commence un nouveau travail. Alors oui, après 6 mois de chômage, je suis ravie. Mon moral et mon porte-monnaie également. 

Au delà de ça, je me pose un million de questions, est-ce que je vais être à la hauteur ? Est-ce que je vais m'entendre avec mes nouveaux collègues ? Est-ce qu'on va m'apprécier ? Est-ce que je vais apprendre assez vite ?

Bref, je me promenais dans les rayons livres d'un magasin et je cherchais en fait un livre de John Gray. (Guérir de ses blessures affectives). Et c'est un autre livre qui m'est tombé dans les mains...

Et pour répondre oui à toutes ces questions, j'ai décidé d'utiliser ce livre développement personnel : 

(En plus c'est le printemps, la saison du nettoyage, du renouveau, alors ça tombe à Pic!!)

En quoi cela consiste ? Je ne vais pas vous dévoiler les exercices mais en gros il s'agit de se parler face à miroir. De se regarder dans les yeux et d'être positive. Tous les jours, il y a également un exercice à écrire dans un cahier et une méditation.

Pourquoi 21 jours ? C'est le temps qu'il faut au cerveau pour prendre de nouvelles habiitudes.

J'en suis ou ? J'en suis au jour 2. Alors évidemment, je ne peux pas vraiment voir déjà des résultats. Je reviendrai dessus à la fin des 21 jours.

Quoi qu'il en soit, je pense qu'être bienveillant avec soi, c'est un bonheur!

Bref, si vous voulez le faire et qu'on discute des résultats allons-y. 

 

Partager cet article

Repost0

La petite princesse de papa - Cathy Glass

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20

Bonjour,

Dans ma précédente lecture de Cathy Glass, je me suis rendue compte qu'elle a sorti un livre que je n'avais pas lu. Sacrilège. 

Je me suis donc jetée dessus!!

Le Pitch ? Le titre veut presque tout dire... Cathy recueille ici Beth, une petite fille de 7 ans qui est dans la même école qu'Adrien, qui a seulement un an de plus. En effet, cette histoire remonte à presque 15 ans. Le mari de Cathy est encore présent à la maison, très peu puisqu'il travaille loin et ne rentre donc que le week-end.

Beth arrive donc chez Cathy le temps que son papa se rétablisse puisqu'il est soigné à l'hôpital. 

Ici, ça change radicalement de l'histoire précédente ou des autres histoires de Cathy. La petite fille est propre, bien (trop) habillée, sage, responsable, bien nourrie etc.

Mais Cathy va vite avoir des  doutes sur la relation père-fille avec des petites phrases de Beth ou les photos que la "Princesse de Papa"  a ramené avec elle. Drôle de sentiment, difficile à verbaliser. D'autant plus que Cathy débute sa "carrière" de mère d'accueil.

Mon Avis ? Comme ses autres récits, j'adore. Je suis toujours bouleversée par les histoires de ces petits êtres innocents qui n'ont  rien demandé. 

En plus, j'ai aimé le fait que finalement la maltraitance de cette petite fille soit plus subtile que d'habitude et qu'au premier abord, on ne soupçonne pas.

J'ai aimé voir les débuts, si on peut dire, de Cathy et que finalement son manque d'expérience est compensé par son intuition et son écoute.

Dans ce livre, on a largement l'occasion de voir que les femmes sont plus intuitives... en effet, là ou Cathy voir des choses étranges, inappropriées, son mari trouve ça normal...

De plus, les autres personnes troublées par la relation entre le papa et sa petite fille sont des femmes.

Ce qu'il faut en tirer ? Finalement, il est souvent bon de suivre son intuition même si les signes visibles, concrets ne sont pas là. Et qu'il faut en parler... il faut juste choisir la personne et la façon pour ne pas faire "commérage".

Et surtout, se faire confiance.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

La petite princesse de papa - Cathy Glass

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20

Bonjour,

Dans ma précédente lecture de Cathy Glass, je me suis rendue compte qu'elle a sorti un livre que je n'avais pas lu. Sacrilège. 

Je me suis donc jetée dessus!!

Le Pitch ? Le titre veut presque tout dire... Cathy recueille ici Beth, une petite fille de 7 ans qui est dans la même école qu'Adrien, qui a seulement un an de plus. En effet, cette histoire remonte à presque 15 ans. Le mari de Cathy est encore présent à la maison, très peu puisqu'il travaille loin et ne rentre donc que le week-end.

Beth arrive donc chez Cathy le temps que son papa se rétablisse puisqu'il est soigné à l'hôpital. 

Ici, ça change radicalement de l'histoire précédente ou des autres histoires de Cathy. La petite fille est propre, bien (trop) habillée, sage, responsable, bien nourrie etc.

Mais Cathy va vite avoir des  doutes sur la relation père-fille avec des petites phrases de Beth ou les photos que la "Princesse de Papa"  a ramené avec elle. Drôle de sentiment, difficile à verbaliser. D'autant plus que Cathy débute sa "carrière" de mère d'accueil.

Mon Avis ? Comme ses autres récits, j'adore. Je suis toujours bouleversée par les histoires de ces petits êtres innocents qui n'ont  rien demandé. 

En plus, j'ai aimé le fait que finalement la maltraitance de cette petite fille soit plus subtile que d'habitude et qu'au premier abord, on ne soupçonne pas.

J'ai aimé voir les débuts, si on peut dire, de Cathy et que finalement son manque d'expérience est compensé par son intuition et son écoute.

Dans ce livre, on a largement l'occasion de voir que les femmes sont plus intuitives... en effet, là ou Cathy voir des choses étranges, inappropriées, son mari trouve ça normal...

De plus, les autres personnes troublées par la relation entre le papa et sa petite fille sont des femmes.

Ce qu'il faut en tirer ? Finalement, il est souvent bon de suivre son intuition même si les signes visibles, concrets ne sont pas là. Et qu'il faut en parler... il faut juste choisir la personne et la façon pour ne pas faire "commérage".

Et surtout, se faire confiance.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

La petite princesse de papa - Cathy Glass

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20

Bonjour,

Dans ma précédente lecture de Cathy Glass, je me suis rendue compte qu'elle a sorti un livre que je n'avais pas lu. Sacrilège. 

Je me suis donc jetée dessus!!

Le Pitch ? Le titre veut presque tout dire... Cathy recueille ici Beth, une petite fille de 7 ans qui est dans la même école qu'Adrien, qui a seulement un an de plus. En effet, cette histoire remonte à presque 15 ans. Le mari de Cathy est encore présent à la maison, très peu puisqu'il travaille loin et ne rentre donc que le week-end.

Beth arrive donc chez Cathy le temps que son papa se rétablisse puisqu'il est soigné à l'hôpital. 

Ici, ça change radicalement de l'histoire précédente ou des autres histoires de Cathy. La petite fille est propre, bien (trop) habillée, sage, responsable, bien nourrie etc.

Mais Cathy va vite avoir des  doutes sur la relation père-fille avec des petites phrases de Beth ou les photos que la "Princesse de Papa"  a ramené avec elle. Drôle de sentiment, difficile à verbaliser. D'autant plus que Cathy débute sa "carrière" de mère d'accueil.

Mon Avis ? Comme ses autres récits, j'adore. Je suis toujours bouleversée par les histoires de ces petits êtres innocents qui n'ont  rien demandé. 

En plus, j'ai aimé le fait que finalement la maltraitance de cette petite fille soit plus subtile que d'habitude et qu'au premier abord, on ne soupçonne pas.

J'ai aimé voir les débuts, si on peut dire, de Cathy et que finalement son manque d'expérience est compensé par son intuition et son écoute.

Dans ce livre, on a largement l'occasion de voir que les femmes sont plus intuitives... en effet, là ou Cathy voir des choses étranges, inappropriées, son mari trouve ça normal...

De plus, les autres personnes troublées par la relation entre le papa et sa petite fille sont des femmes.

Ce qu'il faut en tirer ? Finalement, il est souvent bon de suivre son intuition même si les signes visibles, concrets ne sont pas là. Et qu'il faut en parler... il faut juste choisir la personne et la façon pour ne pas faire "commérage".

Et surtout, se faire confiance.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

L'enfant de l'enfer - Cathy Glass

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20. Comment mettre moins pour le courage de cette petite fille?

Bonjour,

Je fais une petite pause dans ma lecture du 2ème tome de l'Amie Prodigieuse et je viens vous parler ici d'un récit de Cathy Glass, mère d'accueil en Angleterre.
 

Elle a 3 enfants, Paula, Adrien et Lucy, adoptée. Elle reçoit chez elle, des enfants retirés de chez leurs parents, en attendant la décision du juge de soit les rendre à leurs parents ou soit les placés définitivement.

Dans ces histoires, on parle d'enfants maltraités, abusés. Cela n'est pas toujours une partie de plaisir de lire ce qui leur est arrivé. Cela est bouleversant.

Le Pitch ? Cathy reçoit chez elle, Aimée (prénom totalement ironique). Elle est sale, infestée de poux, pleine de bleus et j'en passe.

Elle vit dans un taudis, sale, avec comme lit, un matelas plein d'urine par terre. Sa mère est droguée et incapable d'en occuper. 

Cette histoire est la plus récente puisque le mari de Cathy est parti depuis longtemps et que les enfants sont tous grands. Paula et Lucy vivent encore avec elle et Adrien, 21 ans fait ses études et rentre rarement.

Ce qui est dingue, c'est que ses 6 autres enfants, adultes maintenant, ont été placés mais qu'Aimée soit restée 8 ans chez elle avant que quelqu'un s'inquiète... que les services sociaux agissent alors que l'école d'Aimée avait signalé plusieurs fois des problèmes récurrents...

Mon Avis ? J'aime beaucoup ces témoignages même s'ils sont durs à lire... puisqu'on parle de violences, de viol, de maltraitance sur des enfants...

Cette histoire est clairement là aussi pour signaler des problèmes des services sociaux anglais. C'est un truc de fou qu'il ne l'ait pas retiré à sa mère avant...Entre les couacs, le changement de personnel et le fait que certains voulaient bien faire en ne séparant pas la mère et la fille, c'est juste incroyable qu'elle s'en soit relativement bien sortie, cette petite.

Alors évidemment, j'ai lâché quelques larmes et comme à chaque fin de récit de Cathy, j'ai toujours envie qu'elle adopte définitivement l'enfant (si vraiment celui-ci ne peut pas retourner chez les parents) mais ce n'est pas le but. Elle est  vraiment là en transition. 

S'occuper de l'enfant, le soigner, l'aider aussi à faire confiance aux adultes pour guérir en attendant que le juge décide de la suite des évènements.

Je trouve Cathy très bienveillante et très douce. Rarement dans le jugement.

Elle me fait penser aux premiers romans que j'ai lu de Torey Hayden, Un peu dans le même genre. Elle est psychologue pour enfant et a souvent des histoires très difficile aussi. Mais j'ai un doute, je me demande si les histoires de Torey sont vraies ou inventées.... bref...

Ce qu'il faut en tirer ? J'espère que son histoire aura permis aux services sociaux de faire mieux... 

Même si je comprends que la maman a fait du mieux qu'elle peut avec ses addictions, sa maladie, son passé, franchement.... 7 enfants... je me dis qu'il faudrait stériliser certaines personnes.

Même si elle ne fait pas exprès, elle fait un mal de dingue à des êtres qui n'ont pas demandé à être là...

Bonne lecture.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Crinkles Citron

Publié le par Kyarah

Bonjour,

Je ne sais pas si c'est pour tous les enfants pareil, mais moi quand j'étais petite, je n'aimais pas le citron (tarte citron, biscuit citron, sirop citron).

Et puis à l'âge adulte, limoncello aidant, voilà ça devient une saveur que j'apprécie beaucoup.

Bref, aujourd'hui, je vous livre ma recette de crinkles, petits biscuits bien jolis, croustillant légèrement au dessus mais moelleux à l'intérieur.(Moi gourmande, qui adore le chocolat, j'avais tenté d'en faire mais je trouve que c'est plus lourd et moins agréable.)

Les ingrédients pour une quinzaine de biscuits :

- 100 grammes de beurre mou

- 1 oeuf

- les jus et le zeste de 2 citrons non-traités

- 120 grammes de sucre

-  300 grammes de farine

- 1 demi sachet de levure

- Du sucre et du sucre glace dans 2 bols

Les étapes :

- Dans un récipient creux mélangez le beurre et l'oeuf

- Ajoutez ensuite le juste des citrons et les zestes

- Ajoutez le sucre et mélangez

- Terminez en mélangeant les autres ingrédients (farine, levure)

- Mélangez jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène

- Laissez reposer la pâte environ 30 min au frigo

- Préchauffez les four à 180 degrés

- Sur une plaque, sur du papier sulfurisé, formez des petites boules avec l'aide d'une cuillère à soupe (4cm de diamètre environ) 

- Trempez-la ensuite d'abord dans le sucre et ensuite dans le sucre glace

- Enfournez ces petites merveilles 15  minutes (les biscuits doivent être craquelés mais pas dorés)

Bon appétit :)

 

 

Publié dans Yummi

Partager cet article

Repost0

L'Amie Prodigieuse - Tome 1 - Elena Ferrante

Publié le par Kyarah

Ma Note ? 18/20

Coucou,

Oui, je sais, je ne vous ai pas fait d'article la semaine passée... je dois dire que le livre dont je vous parle aujourd'hui, je l'ai commencé il y a un mois. Du coup, je n'avais pas grand chose à écrire.

Mais je vais essayé d'être plus régulière. :)

Je suis tombée sur ce bouquin un peu par  hasard. J'ai vu le tome 4 en magasin , l'enfant perdue. La couverture m'a plu. Le résumé aussi. Du coup, j'ai eu envie de commencer par le commencement.

D'ailleurs j'ai trouvé pénible de devoir faire 4 magasins/librairie pour trouver le tome 1. Je trouve qu'en sortant le tome 4, ils auraient du prévoir une bonne réserver des 3 tomes avant pour conquérir de nouveaux lectures pour cette saga.

Le Pitch ? On découvre l'amitié naissante entre 2 petites filles, Lena et Lila. Elle vivent à Naples, en Italie. 

Elles vivent dans un quartier assez pauvre dans la fin des années 50.

Même si elles ont des dons pour les études, Lila travaille à la cordonnerie familiale. Lena a plus de chance. Soutenue par son institutrice, malgré l'avis de ses parents, elle peut poursuivre ses études.

Le roman est centré sur la relation des deux filles.

Mon Avis ? Alors, je l'ai lu très lentement, non pas parce que je n'ai pas aimé mais parce qu'il a énormément de personnages et que du coup, pour arriver à suivre, il faut être un minimum concentré.

Je n'ai pas forcément l'habitude de lire des romans avec autant de personnages. Et j'avoue que je mélangeais un peu les noms italiens.

Bref, j'ai aimé suivre cette relation basée sur des rapports de force. On suit d'abord une Lena qui idolâtre son amie, qui veut lui plaire, la rendre fière. J'ai pas forcément trouver cette relation super saine et je me réjouis de la voir évoluer dans les autres tomes.

Mais on sent quand même que Lila est parfois un peu jalouse de Lena, qu'elle veut garder le contrôle, le pouvoir, la première position dans cette relation.

Du coup, c'est très intéressant de suivre l'évolution des deux petites filles qui grandissent, de leur vie, de leur relation.

Ce qu'il faut en retirer ? La vie n'est pas une ligne droite, les relations non plus. On voit ces deux filles grandir et évoluer. Leur relation change, s'inverse. Je n'ai jamais l'impression qu'elles sont sur un pied d'égalité. 

J'ai l'impression qu'elles s'envient l'une, l'autre. Mais voilà, elles restent quand même toujours relier l'une à l'autre et c'est très beau.

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>